Accueil / Mise en place d’une ZFE à Montpellier
"Porte de Peyrou" - Montpellier, France

Mise en place d’une ZFE à Montpellier

07 novembre 2022

Les ZFE sont les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m), mises en place dans les grandes villes où les véhicules les plus polluants sont limités, voire interdits.

Dans ces zones, les véhicules les plus polluants identifiés par les vignettes Crit’Air 5, 4 et 3 sont soumis à des restrictions de circulation. Ces restrictions peuvent s’appliquer sur des plages horaires déterminées. Les collectivités territoriales sont libres de fixer des règles plus strictes.

La ZFE de Montpellier Méditerranée Métropole

Depuis le 1er juillet 2022, la première phase de la mise en place de la ZFE de Montpelier Méditerranée Métropole est effective. Elle concerne pour les particuliers, les véhicules antérieurs à 1997 (immatriculation jusqu’au 31 décembre 1996 en France).

Cette zone à faibles émissions (ZFE) est un périmètre dans lequel la circulation des véhicules les plus polluants est limitée ou interdite. Il s’agit d’un dispositif national obligatoire créé par la loi d’Orientation des Mobilités (LOM) en 2019.

La ZFE s’adresse aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. Tous les véhicules à moteur sont concernés : les deux-roues motorisés, les voitures, les utilitaires, les bus, camions et poids lourds.

Quels véhicules sont autorisés à y rouler ?

Effective depuis le 1er juillet 2022, les restrictions de circulation seront progressives, elles sont applicables 7j/7 et 24h/24. Seuls les véhicules antérieurs à 1997 sont concernés par cette directives (immatriculés avant le 31 décembre 1996), néanmoins une période pédagogique est instaurée du 1er juillet au 31 décembre 2022 sans qu’il n’y ait de verbalisation.

A l’issue de cette période, en cas de non-respect du décret et des restrictions de circulation, les conducteurs de véhicules concernés (VL ou 2 roues) en infraction, tombent sous le coup d’une amende forfaitaire de 68 €. Cette amende peut être majorée à 135 € pour le conducteur d’un poids lourd ou d’un bus.

Visuel – https://www.montpellier3m.fr/

Comment sont classés les véhicules polluants ?

Pour déterminer quelle est la catégorie d’un véhicule polluant, on leur attribue une vignette Crit’Air. La vignette Crit’Air, également appelée certificat qualité de l’air, concerne tous les véhicules : voiture, utilitaire léger, poids-lourd. Elle est obligatoire pour circuler dans une zone à faibles émissions mobilité ou lors d’un pic de pollution en cas de circulation alternée.

Les véhicules sont différenciés selon leur niveau d’émissions de polluants atmosphériques via le système des vignettes Crit’Air. Ces vignettes sont au nombre de six allant de 5 à 1 ainsi que la vignette Crit’Air (verte) réservée aux véhicules 100% électriques ou à hydrogène. Plus le numéro de certificat est élevé, plus le véhicule émet de polluants.

La vignette Crit’Air obligatoire est à commander uniquement en ligne sur le site officielwww.certificat-air.gouv.fr. Son prix est de 3,11 € + 0,59 € d’affranchissement (soit 3,70 € par véhicule).

La vignette Crit’Air est valable tout le long de la durée de vie du véhicule. Il faut la coller sur le pare-brise avant.

classification des véhicules selon le barème Crit'Air
Visuel – https://www.montpellier3m.fr/

Quel est le périmètre concerné par la ZFE à Montpellier ?

Ce périmètre est mis en place selon un plan en plusieurs phases, la première phase s’étend du 1er juillet 2022 au 30 juin 2026 et concerne les communes attenantes :

  • Castelnau-le-Lez
  • Clapiers
  • Grabels
  • Jacou
  • Juvignac
  • Lattes
  • Le Crès
  • Montpellier
  • Pérols
  • Saint Jean de Védas
  • Villeneuve-lès-Maguelone

Lors de la deuxième phase qui entrera en vigueur après le 1er juillet 2026, ce sont l’ensemble des 31 communes de la Métropole qui seront concernées par la ZFE.

Des dérogations ? Pour bénéficier de la dérogation locale, il est nécessaire de faire une demande auprès de la Métropole, 2 mois avant la date où le véhicule est concerné par l’exclusion de sa vignette Crit’Air.

La dérogation « petit rouleur » : Est considéré comme petit rouleur le propriétaire d’un véhicule parcourant moins de 8 000 km par an. Pour bénéficier de cette dérogation, merci de remplir le formulaire ci-dessous ou rendez-vous directement auprès de l’un des 32 guichets uniques de la Métropole.

périmètre de la zfe de montpellier
Visuel – https://www.montpellier3m.fr/

Les alternatives à la voiture

Si pour certains automobilistes les contraintes de déplacement dans les ZFE sont impossibles à résoudre par le non-remplacement de leur véhicule polluant, il faudra se tourner vers les alternatives de déplacement pour ces ZFE.

Les transports en commun, ils sont gratuits pour les habitants de la métropole le week-end et toute la semaine, pour les moins de 18 ans et plus de 65 ans. Et fin 2023 tout le temps pour tous les habitants de la métropole.

De plus, l’offre sera considérablement renforcée avec la construction de la ligne 5 de tramway, l’extension de la ligne 1 et la création de 5 lignes de bus à haut niveau de service bustram. Fin 2025, 90 % des habitants de Montpellier et 70 % de ceux de la métropole seront situés à proximité d’un arrêt de tramway ou bustram.

Le choix du vélo via le réseau express : La Métropole développe considérablement son réseau de pistes cyclables. Des aides existent pour vous permettre d’acheter un vélo à assistance électrique dont l’aide des 500 € de la Métropole valable jusqu’au 31 décembre 2022.

Le covoiturage et l’autopartage : La Métropole vous offre vos covoiturages du quotidien et rémunère le conducteur via l’application Klaxit : les passagers se déplacent gratuitement et les conducteurs gagnant jusqu’à 160 €/mois en covoiturant régulièrement. La voiture individuelle représente un coût important, 200 €/ mois minimum, même en seconde main. L’autopartage évite l’achat coûteux d’un véhicule, permet d’en utiliser un en cas de nécessité, en complément des transports en commun ou du vélo, par exemple.

Pensez à covoiturer

#SeDeplacerMoinsPolluer